- propos2editions

un oratoire en bord de route, porte ouverte,

sous les herbes sèches un galet 

plus chaud que prévu dans la paume

– lecture des stries,

quelque chose monté de la pierre,      

le dessin déchiffrable à la longue 

le rébus d’herbe sèche prête à brûler 

avec la mémoire et les pensées 

 

quelque chose 

qui va du centre aux limites par la voie des ombres

quelque chose qui un jour reviendra

rongé de sel

 se coincer entre deux dents,

les deux collines de toujours

son aqueduc sans écho

le vent qui emporte tout

même la trahison

 

 

Jacques Allemand, Incertain & la nage en eau froide

 

(vient de paraître)